bandeau
Mission
Bingo
billetterie
Concours et promotions
Activités
Album photos
Grille horaire
Calendrier
Dernières nouvelles

23 Avril 2017
Hydrocarbures : appel à la résistance



Quelques centaines de citoyens de diverses régions québécoises ont convergé vers le quai de Sainte-Angèle à Bécancour, dimanche après-midi, à l’occasion du lancement de l'opération provinciale #VousNepasserezPAS.

 Ce rassemblement était organisé par le Regroupement vigilance hydrocarbures Québec (RVHQ).

 Des groupes citoyens se mettent en mode résistance pour stopper l'avancée de la filière gazière et pétrolière, notamment par d'éventuels projets d'exploration des gaz de schiste, dans la Vallée du Saint-Laurent. Les convois pétroliers, les transits maritimes et le projet Énergie Est sont aussi visés par cette mobilisation.

 Face aux gouvernements fédéral et provincial qu’il a accusé d’être complaisants et complices envers les pétrolières, Patrick Bonin, de Greenpeace estime que les gens ont assez signé de pétitions, assez rédigé de mémoires et assez manifesté. ¨Le message qu’on lance aujourd’hui, il est très simple, il est très clair. Il s’adresse aux pétrolières, aux gazières et aux gouvernements complices: Vous ne passerez pas! Vous ne passerez pas par-dessus le dos des communautés. Vous ne passerez pas par-dessus les autochtones, par-dessus les municipalités, par-dessus les citoyens, par-dessus les syndicats, et tous ceux qui se mobilisent contre l’industrie pétrolière et gazière¨, a clamé Patrick Bonin.

Il a eu droit aux applaudissements de ces citoyens et militants écologistes qui se sont joints à ce rassemblement organisé au lendemain du Jour de la Terre.

Celui-ci s’est poursuivi tout l’après-midi par des discours sur une scène aménagée sous le chapiteau du quai de Sainte-Angèle. Plusieurs politiciens y ont pris part. Notons la présence du député Amir Khadir, de Québec Solidaire, de la chef du Bloc Québécois, Martine Ouellet, du porte-parole du Parti Québécois en matière d'énergie et des ressources naturelles, Sylvain Rochon et du député de Bécancour-Nicolet-Saurel Louis Plamondon. Des élus municipaux, dont le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, ont aussi pris part à l'événement. 

 Au cœur de cette opération, un programme de formation en résistance citoyenne, conçu et dispensé par des spécialistes du Centre de ressources sur la non-violence de Greenpeace Canada et du RVHQ. Un camp de formation est déjà prévu du 19 au 21 mai, à Hérouxville, en Mauricie. ¨Comme les gouvernements, l’industrie tente encore de nous forcer dans la voie des hydrocarbures et de leurs saletés extrêmes, on se prépare à l’action¨ a déclaré l’un des responsables du programme, Philippe Duhamel.

 Par résistance citoyenne, il entend une lutte qui prend désormais une orientation terrain, des moyens directs. Il est question de non-coopération, d’actions directes pacifiques, et de résistance.

 Si vous voulez nos enfoncer dans la gorge vos projets de fracturation hydraulique, vos gaz de schiste, vous allez trouver les citoyens sur votre chemin¨, a prévenu M. Duhamel.

Des entraves collectives, créatives et sans violence font partie des actions de résistance citoyennes pour lesquels les participants aux camps de formation recevront une ¨préparation stratégique et tactique¨.

Les actions pourraient comprendre le blocage de routes d’accès, l’occupation de sites et l’interposition autour de certaines installations.

¨Pour nous cependant, il s’agirait d’un absolu dernier recours¨, assure Philippe Duhamel. Il explique que l’objectif est d’abord de montrer un niveau de préparation tel qu’il parvienne à dissuader l’industrie et les investisseurs, avant qu’ils passent à l’acte. 

 



FM 90.5 - CKBN   10275 Leblanc, suite 127, Bécancour, G0X 1B0