bandeau
Mission
Bingo
billetterie
Concours et promotions
Activités
Album photos
Grille horaire
Calendrier
Dernières nouvelles

28 Mars 2017
Ludolettre s'agrandit et attend son centre de pédiatrie sociale



Le Centre d’éducation populaire Ludolettre a inauguré mardi la phase 2 de ses travaux d’agrandissement dans ses locaux de la rue Fleury à Saint-Léonard-d’Aston.

On a complété la rénovation des 2000 pieds carrés qui restaient à rénover dans ces anciens espaces industriels.

8000 pieds carrés sont désormais disponibles, mais déjà occupés à pleine capacité.

«Ça nous a permis d’augmenter la superficie de notre vestiaire (commerce de vêtements usagers), ce qui fait qu’on a triplé les ventes. On a une salle communautaire supplémentaire déjà utilisée à sa pleine capacité», donne en exemple Nicole Pelletier, coordonnatrice de Ludolettre.

En attente du centre de pédiatrie social

Par ailleurs, une salle de conférence est occupée par des partenaires comme la Collective des femmes, la maison la Nacelle qui vient en aide aux femmes victimes de violence conjugale et le Centre d’aide aux victimes d’agressions  à caractère sexuel (CAVACS). Étant donné la nature confidentielle des échanges, ce local a été insonorisé.

Cet espace se destine à être occupé par un centre de pédiatrie social. Nicole Campeau, du conseil d’administration de Ludolettre, explique que le projet qui mobilise plusieurs partenaires et municipalités avoisinantes, a été déposé au ministère de la Santé il y a quelques semaines. Une réponse est attendue. Mme Campeau admet qu’il s’agit d’un long processus.

En raison du partenariat avec le Groupe de médecine familiale et le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux Mauricie/Centre-du-Québec (CIUSSS-MCQ), Nicole Campeau est optimiste quant à la disponibilité d’effectifs médicaux pour soigner les enfants qui fréquenteront le centre. Les besoins sont grands selon elle. «Il y a plus de pauvreté et de problèmes psychosociaux qu’on pense parfois. Et c’est un milieu rural. Donc c’est une problématique particulière. Il y a très peu de centres de pédiatrie sociale en milieu rural », fait remarquer Mme Campeau.

Le projet d’agrandissement de Ludolettre a nécessité un investissement de l’ordre de 75 000 $. Il a reçu une subvention d’un peu plus de 38 000 $ du ministère des Affaires municipales et la contribution d’autres partenaires, dont la municipalité.



FM 90.5 - CKBN   10275 Leblanc, suite 127, Bécancour, G0X 1B0