bandeau
Mission
Bingo
billetterie
Concours et promotions
Activités
Album photos
Grille horaire
Calendrier
Dernières nouvelles

14 Fevrier 2017
Questerre relance le débat sur les gaz de schiste



Le débat sur les gaz des schistes est bel et bien relancé. Le dossier a refait surface la semaine dernière lorsque l’entreprise albertaine Questerre a annoncé qu’elle jaugeait le potentiel de ses gisements dans les régions de Bécancour et Lotbinière.

Alors que des groupes de citoyens montent aux barricades contre tout nouveau projet d’exploration, la Chambre de commerce et d’industrie du Cœur-du-Québec plaide pour une certaine ouverture.

La directrice générale, Martine Pepin estime qu’un moratoire de permet pas d’avoir l’heure juste.

Tout en prônant la prudence, la CCICQ souhaite que la recherche se poursuive. «Peut-on faire un projet pilote, voir si ça fonctionne ? Est-ce qu’il y a des choses qui sont contre-indiquées? (…) Un moratoire, ça bloque tout et le dossier n’avance pas», affirme Mme Pepin qui souhaite qu’on vide la question une fois pour toutes.  

Mais Nicole Racine du Comité de citoyens responsables de Bécancour, estime que les expériences menées jusqu’à maintenant aux États-Unis et au Québec ont mal tourné.

«Entre 2008 et 2010, ils ont foré 31 puits au Québec. Et sur les 31 il y en a toujours 20 qui fuient» signale celle qui ne voit pas la pertinence d’un autre projet-pilote.   

Madame Racine réclame rien de moins qu’un moratoire permanent et suggère le rachat des droits accordés aux entreprises gazières.

Pour sa part, le préfet Mario Lyonnais, relaie l’opinion des maires de la MRC de Bécancour qui demande à Québec de prendre en charge cette filière énergétique, par le biais d’une société d’État.  «On n’est pas équipé pour se battre et on ne veut plus être revivre ce débat», au cœur duquel les élus se sont retrouvés il y a quelques années.   



FM 90.5 - CKBN   10275 Leblanc, suite 127, Bécancour, G0X 1B0