bandeau
Mission
Bingo
billetterie
Concours et promotions
Activités
Album photos
Grille horaire
Calendrier
Dernières nouvelles

17 Janvier 2017
Un peu d'oxygène pour Silicium Québec de Bécancour



Le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand et sa collègue de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, Dominique Anglade étaient à Bécancour mardi matin pour annoncer qu'en échange de tarifs d'électricité réduits pendant deux ans, Ferroglobe prend différents engagements.

L’usine Silicium Québec de Bécancour devra être exploitée à pleine capacité pendant la durée de l’entente. L’entreprise s’engage aussi  à investir un minimum de12,6 M$ au cours des quatre prochaines années afin de la garder l’usine compétitive. Silicium  Québec s’engage aussi à réaliser une étude de faisabilité sur la production et l’utilisation de charbon de bois provenant de matière ligneuse de la région pour les besoins de l’usine. Le recours à cette ressource pourrait engendrer des retombées économiques additionnelles.

 Le ministre Pierre Arcand parle d’une aide temporaire. Cette tarification énergétique « à partage de risques » pourrait atteindre 12 M$ sur deux ans. Elle vise à soutenir l’entreprise et à maintenir ses 175 emplois, à un moment où le prix du silicium est à son plus bas.

«Ils étaient au tarif « L ». Alors ils peuvent aller jusqu’à une réduction d’environ 20%». Le ministre de l’Énergie explique que cela dépendra de la situation mondiale.

«Si le prix qui est demandé pour le silicium est plus élevé, évidemment il y avoir moins de réductions, parce qu’il va y avoir plus de revenus pour l’entreprise. Mais si les prix demeurent extrêmement bas comme ils le sont actuellement, on va compenser par cette baisse de tarifs», explique M. Arcand.

Le directeur général de Silicium Québec rappelle que les prix du silicium ont chuté de 30 % depuis l’été 2015. Sans dire qu’une fermeture était envisagée, Benjamin Crespy, affirme que la situation rendait difficile l’opération de l’usine. «On avait besoin de cette aide pour passer cette période difficile. C’est vraiment une période transitoire. On attend une reprise du marché dans les années qui arrivent», espère-t-il.

L’annonce est bien accueillie par Jean Simoneau, président de la section locale 184 d'Unifor, chez Silicium Québec. Il rappelle que la question des tarifs trop élevés date de quelques années.

«D’autant plus que les membres que je représente ont fait beaucoup d’efforts et de sacrifices au cours des dernières années, avec des gels de salaires», rappelle celui qui ose espérer pour eux de meilleures conditions de travail.

Une modernisation sera bienvenue dans cette usine en activité depuis 1976, l’une des plus vieilles du parc industriel et portuaire de Bécancour. 



FM 90.5 - CKBN   10275 Leblanc, suite 127, Bécancour, G0X 1B0