bandeau
Mission
Bingo
billetterie
Concours et promotions
Activités
Album photos
Grille horaire
Calendrier
Dernières nouvelles

20 Decembre 2016
Perchaude : place aux aménagements



Une nouvelle phase s’amorce dans le cadre d’un important projet de caractérisation et d’aménagement des habitats pour la perchaude dans la zone du Saint-Laurent, en aval du pont Laviolette.

Le Groupe de concertation des bassins versants de la zone Bécancour (GROBEC),  vient d’entreprendre des aménagements pour favoriser la reproduction de cette espèce, dont la population est en déclin.

L’objectif est d’améliorer la connectivité entre les habitats de reproduction et les herbiers d’alimentation. 

La présence de nombreux obstacles à la libre circulation du poisson, jumelée à la diminution importante des niveaux d’eau, augmente le risque de confinement des œufs ou des alevins dans des cuvettes.

Catherine Blais, chargée de projet, donne l’exemple de la rivière Bécancour, lorsque l’on remonte vers Wôlinak.  On y retrouve une série de méandres sur le bord de la rivière. «Quand la neige fond au printemps, le niveau d’eau monte très haut. Il y a plein de poissons qui s’en vont là-dedans. Il y a plein d’œufs, mais l’eau descend rapidement et les bassins ne sont plus connectés entre eux alors les œufs s’assèchent et meurent dans ces bassins-là», explique-t-elle.

Un vaste projet, mais des objectifs réalistes

Le projet de 300 000 $ financé par plusieurs partenaires se poursuit jusqu’à 2018. Il vise à assurer la survie de l’espèce.

Rappelons que la pêche commerciale de la perchaude est sous le coup d’un moratoire depuis 2012. Cette interdiction vise non seulement le lac Saint-Pierre, mais aussi pour la zone du fleuve Saint-Laurent située entre le pont Laviolette et Saint-Pierre-les-Becquets. Mais la situation dans ce secteur était peu documentée. «Il y a avait des informations sur le fleuve directement, mais peu de choses sur les portions aval des bassins versants. Alors ce projet-là permet, du côté sud du fleuve, d’en apprendre un peu plus», précise Simon Lemieux, directeur général du GROBEC.

Celui-ci espère que les « petits » aménagements en cours donneront des résultats, tout en étant conscient qu’ils ne règleront pas tout.  

 

 

 



FM 90.5 - CKBN   10275 Leblanc, suite 127, Bécancour, G0X 1B0