bandeau
Mission
Bingo
billetterie
Concours et promotions
Activités
Album photos
Grille horaire
Calendrier
Dernières nouvelles

13 Mai 2016
Élections scolaires : Marjolaine Arsenault approuve la volte-face de Québec



La présidente de la Commission scolaire de la Riveraine, Marjolaine Arsenault, n’est pas surprise du recul du gouvernement Couillard concernant l'abolition des élections scolaires.

Le ministre de l'Éducation a affirmé qu'il mettait de côté cette idée et qu’il préférait mettre ses efforts pour la réussite scolaire. , Sébastien Proulx a établi un plan qu'il souhaite mettre en oeuvre d'ici deux ans. Pour se faire, il soutient avoir besoin des efforts de tous.

Or il croit que s’il abolit les élections scolaires, il l'énergie sera dispersée en querelles.

Marjolaine Arsenault, qui a toujours affiché son désaccord avec l’abolition des élections, approuve son choix. «Que les énergies soient mises ailleurs, c’est très positif. On va travailler sur des choses qui vont donner des résultats pour la réussite des élèves. C’est pour ça qu’on est là», se réjouit la présidente de la Riveraine. Elle ajoute que les municipalités n’étaient pas chaudes à l’idée de tenir simultanément élections municipales et scolaires. «Ce serait un gros travail à faire pour harmoniser les deux élections», estime Mme Arsenault, qui est prête à travailler avec le ministre.

Sébastien Proulx est notamment favorable avec l’idée de l’école obligatoire de 5 à 18 ans et celle de la maternelle à 4 ans.

Il souhaite aussi une réforme de la formation des enseignants et l'amélioration de l'enseignement du français.

Les services de garde quant à eux, devront dépister les enfants qui risquent d'éprouver des problèmes d'apprentissage. 



FM 90.5 - CKBN   10275 Leblanc, suite 127, Bécancour, G0X 1B0