bandeau
Mission
Bingo
billetterie
Concours et promotions
Activités
Album photos
Grille horaire
Calendrier
Dernières nouvelles

18 Mars 2016
Pierre Karl Péladeau dénonce l'obsession des libéraux de couper dans les dépenses



BÉCANCOUR-(Par Jocelyn Ouellet) Le chef du Parti Québécois, Pierre Karl Péladeau, estime que le régime d’austérité du gouvernement Couillard  et son obsession de l’équilibre budgétaire expliquent l’incapacité de la Rive-Sud de se relever de la fermeture de la centrale nucléaire Gentilly 2.

À l’issue d’une allocution prononcée dans le cadre d’un déjeuner organisé par la Chambre de commerce et d’industrie du Cœur-du-Québec, le chef de l’Opposition officielle a été interpellé à ce sujet.

Il a notamment été appelé à se prononcer sur les difficultés que rencontrent des promoteurs à se qualifier pour le Fonds de diversification économique mis sur pied par le gouvernement de Pauline Marois. 135 M$ des 200 M$ sont toujours disponibles.

Pierre Karl Péladeau y voit le résultat de l’obsession des libéraux de ne pas dépenser et que celle-ci s’est encore une fois manifestée dans le budget déposé jeudi.

«On parle de gros chiffres, mais ils restent dans le tiroir-caisse», a illustré le chef péquiste qui croit que le gouvernement de Philippe Couillard se garde des coussins afin d’atteindre l’équilibre budgétaire. «Est-ce qu’il y aurait quelque chose de pire électoralement que dire, alors qu’il a promis l’équilibre budgétaire, qu’il ne le rencontrerait pas ?»

M. Péladeau ajoute que ce qui se passe avec le fonds de diversification relève de la même obsession. «L’argent est là (…) mais on ne le dépense pas», déplore-t-il.

M. Péladeau s’en est pris aussi à l’absence de stratégie économique du gouvernement et a dénoncé les coupures dans les CLD. 

 



FM 90.5 - CKBN   10275 Leblanc, suite 127, Bécancour, G0X 1B0