bandeau
Mission
Bingo
billetterie
Concours et promotions
Activités
Album photos
Grille horaire
Calendrier
Dernières nouvelles

11 Fevrier 2016
Fibre optique : une étape importante s'amorce



Un nouveau pas est franchi vers l’implantation d’un réseau de fibre optique sur le territoire de la MRC de Bécancour.

Si tout va selon le souhait des maires, les travaux pour raccorder les 9500 bâtisses des 12 municipalités du territoire seront amorcés à l’automne, pour une mise en service au début de 2017.

Mercredi, le conseil des maires a adopté une série de résolutions dont une qui autorise un règlement d’emprunt totalisant 1 886 263 $ pour les services professionnels et les demandes de permis.

Ils ont aussi donné au préfet Mario Lyonnais et au directeur général de la MRC, Daniel Béliveau, le mandat de conclure une entente avec un fournisseur de services de télécommunication qui s’engage, en vertu d’une entente de principe, à garantir de l’Internet à haute vitesse à prix concurrentiel.

La mise en place d’un bureau de gestion du projet et l’enregistrement de la MRC au CRTC comme entreprise de télécommunication ont aussi reçu l’aval des élus.

Le préfet Mario Lyonnais base notamment cette décision sur un sondage qui révèle que 92 % des gens souhaite le déploiement de services de téléphonie de câblodistribution et d’Internet haute vitesse.

«Ça parle», dit M. Lyonnais qui  ajoute qu’il se fait souvent demander à quel moment arrivera la fibre. «C’est ça qui pousse le conseil des maires à aller de l’avant», plaide-t-il.

M. Lyonnais promet de la transparence et assure que la population sera informée de façon constante de l’évolution du projet et de ces coûts. Il justifie l’annulation de rencontres publiques par le manque de détails à fournir dans l’immédiat. Il réagissait notamment aux craintes formulées par Louise Hudon, conseillère municipale de Saint-Pierre-les-Becquets, qui estime à 791 000 $ la part de sa municipalité aux différents règlements d’emprunt que nécessitera ce projet. «Même si c’est la MRC qui le fait, c’est notre population qui va le payer. Et ça les gens ne sont pas au courant. Je ne suis pas sûr qu’une augmentation de taxe municipale chez les payeurs de taxes, les gens vont être contents», dit Mme Hudon, qui reconnaît que la fibre optique est un beau projet. Elle souhaite toutefois que la population connaisse ses coûts.  

Elle plaide que peu des citoyens suivent les travaux du conseil des maires. D’ailleurs ils étaient peu nombreux mercredi soir et ceux étaient présents étaient favorables au projet.

C’est le cas du producteur agricole Daniel Abel, de Parisville. «La modernisation des installations agricoles fait en sorte que cette technologie-là est incontournable», explique-t-il.  Il cite en exemple la robotisation des systèmes de ventilation, de traite ou d’alimentation, qui peuvent être contrôlés à distance, qui nécessite un réseau qui va assurer un minimum de fiabilité, ce qui n’est pas le cas actuellement.

En prenant ainsi en charge la mise en place d’infrastructures que le privé ne juge pas assez rentables en milieu rural, la MRC de Bécancour, viendra créer un précédent si le projet est mené à terme.

 



FM 90.5 - CKBN   10275 Leblanc, suite 127, Bécancour, G0X 1B0