bandeau
Mission
Bingo
billetterie
Concours et promotions
Activités
Album photos
Grille horaire
Calendrier
Dernières nouvelles

05 Octobre 2015
Déversement d'eaux usées de Montréal, un mal pour un bien?



Le déversement planifié, pendant sept jours, d’eaux usées aucunement traitées par la Ville de Montréal,  permet aux défenseurs de la santé du Saint-Laurent et du lac Saint-Pierre de sensibiliser la population sur ce qu’ils considèrent comme une aberration qui dure depuis des décennies.  

 

Les eaux usées de Montréal ne sont pas désinfectées.  Elles sont traitées de façon très primaire. Conséquence: les coliformes fécaux, bactéries ou virus traversent le précieux écosystème du lac Saint-Pierre et descendent librement le fleuve, au-delà de Trois-Rivières selon Louis Charest, président du comité ZIP les Deux Rives. 

 

Il explique que  Montréal, lors de la construction de son usine de traitement dans l'est de la Ville, devait initialement traiter l'eau pour tuer ces bactéries, ce qui ne s'est jamais fait, pour diverses raisons. "Depuis les années 80, les bactéries sortent de là grouillantes de vie. Ça prend du temps pour qu'elles n'aient plus rien à manger pour dire qu'elles vont mourir", illustre M. Charest, qui ne serait pas surpris que celles-ci survivent jusqu'à Québec. 

 

C'est donc dire que du 18 au 25 octobre vont s’ajouter à cette pollution des déchets jetés aux toilettes et habituellement retenus à l’usine de filtration. Louis Charest craint que certains de ces déchets visibles fassent leur apparition dans le fleuve et sur les berges. "C'est peut-être un mal pour un bien. En faisant la une avec ça, ça met de la pression sur le système pour que la Ville de Montréal fasse le traitement secondaire pour désinfecter les eaux usées", souhaite-il. 

 

 



FM 90.5 - CKBN   10275 Leblanc, suite 127, Bécancour, G0X 1B0