bandeau
Mission
Bingo
billetterie
Concours et promotions
Activités
Album photos
Grille horaire
Calendrier
Dernières nouvelles

17 Septembre 2015
Blais renonce aux fusions: stupéfaction à La Riveraine



La volte-face du gouvernement Couillard concernant les fusions de commissions scolaires est accueillie avec stupéfaction à la Commission scolaire de la Riveraine.

Au moment où la direction se préparait à un regroupement avec la Commission scolaire des Chênes à Drummondville, voilà que le ministre de l’Éducation annonce, sans prévenir les commissions scolaires, qu’il renonce aux fusions qui auraient fait passer leur nombre de 72 à 46.

François Blais en est venu à la conclusion qu’elles n'engendreraient pas les économies escomptées par son prédécesseur Yves Bolduc.

«Je suis un peu abasourdie de ça. On a de la difficulté à se situer avec un gouvernement comme ça», laisse tomber la présidente du Conseil des commissaires de la Commission scolaire de la Riveraine, Marjolaine Arsenault.

Elle ajoute que le scénario d’une fusion semblait si officiel depuis novembre dernier que la direction avait entrepris des démarches avec la Commission scolaire des Chênes. Elle anticipe des difficultés pour la Commission scolaire si Québec n’injecte pas plus d’argent en éducation.

Dans certains services, les deux administrations avaient commencé à envisager le regroupement de ressources.

«Alors s’il n’y a pas de fusion, ça veut dire qu’on devra engager des deux côtés, mais on est limité dans le nombre d’embauches qu’on peut faire. Les gens qui quittent pour la retraite, on n’est pas censé les remplacer. Si les règles ne changent pas, ça va être difficile», précise Mme Arsenault.

Madame Arsenault préfère attendre des directives officielles du ministère avant de consulter ses collègues du conseil des commissaires.

 

 



FM 90.5 - CKBN   10275 Leblanc, suite 127, Bécancour, G0X 1B0