bandeau
Mission
Bingo
billetterie
Concours et promotions
Activités
Album photos
Grille horaire
Calendrier
Dernières nouvelles

24 Avril 2015
Ingénieurs " non requis " de Gentilly-2 : un litige coûteux



Hydro-Québec paie toujours 74 ingénieurs de la défunte centrale nucléaire Gentilly-2, dont les services sont « non requis ». Au même moment, d’autres ingénieurs sont embauchés ailleurs au Québec.

Le Journal de Montréal rapporte vendredi que ce litige avec le syndicat lui a coûté 48,8 millions de dollars depuis 2013, et qu’il n’est toujours pas réglé.

Au cœur de celui-ci, la fameuse clause qui interdit à Hydro-Québec de déplacer ses ingénieurs à plus de 48 kilomètres de leur quartier général, à Trois-Rivières.

Pendant ce temps, la société d’État a embauché 63 ingénieurs à l’externe en 2014, au grand dam du syndicat, qui suggère entre autres à Hydro-Québec de favoriser le travail à distance.

Hydro-Québec affirme pour sa part qu’une grande majorité des employés non requis se voient confier des travaux liés à la fermeture, des mandats de développement ou à des affectations temporaires.  



FM 90.5 - CKBN   10275 Leblanc, suite 127, Bécancour, G0X 1B0